Les facteurs de bonheur au travail

 

Le bonheur au travail, ça vous tente ? Avez-vous déjà connu ?

Le bonheur au travail, ou comment ne pas aller au travail avec la boule au ventre, mais plutôt le sourire aux lèvres… tout cela dépend essentiellement de 3 facteurs :

  • le sentiment de faire un travail de valeur
  • la possibilité d’évoluer professionnellement
  • la qualité des relations professionnelles

Vous pensiez que le montant du salaire (et le prestige de la position qui va avec) était le critère de base pour juger de la satisfaction professionnelle ? Raté. Même si l’aspect financier a bien-sûr son importance, les statistiques montrent que ce qui prime pour le bonheur au travail, c’est le sentiment de faire un travail qui a du sens, qui a de la valeur, et qui est reconnu par la hiérarchie. Rien de plus terrible que de réaliser des tâches répétitives, sans en connaître le but, et pour lesquelles on ne reçoit aucun commentaire positif.
Managers, donnez du sens ! Partagez avec vos équipes les objectifs de la mission, et exprimez votre appréciation pour leurs travaux !
Si vous travaillez seul, ou si vous êtes salarié dans une entreprise malheureusement peu soucieuse du bonheur de ses employés, choisissez une attitude positive et entraînez-vous à trouver toujours plus de sens à vos activités. Ces travaux font certainement appel à des valeurs parmi celles qui vous sont chères ; lesquelles ?

Quant à la possibilité de faire évoluer sa carrière au sein de l’entreprise – pour autant qu’on le souhaite et que l’on s’en donne les moyens, évidemment – c’est rassurant et dynamisant. Pouvoir préparer son futur, afin qu’il soit encore meilleur, c’est important.

Managers, retenez que l'”empowerment” ou, pour parler français, donner du pouvoir à ses collaborateurs, le pouvoir de devenir autonome, de devenir l’artisan de son futur… contribuera au bien-être individuel et au succès collectif.

L’autre facteur important, et non des moindres, est celui de la qualité des relations professionnelles, entre collègues, avec ses collaborateurs et ses supérieurs hiérarchiques, avec les clients et autres contacts.
Quand vous pouvez compter sur le soutien des collègues, et que l’on n’est pas à couteaux tirés dans le service, inutile de préciser à quel point cela fait du bien.

Et rappelons-le, des employés heureux font des employés reconnaissants et efficaces. En d’autres termes, dévoués et productifs. Tout le monde y gagne.

 

Share Button