Coaching de manager Toulouse

À chaque nouvelle année, la rentrée s’accompagne souvent des meilleures résolutions. Mais comment tenir ses résolutions dans le temps ? Comment développer de nouvelles habitudes qui durent vraiment ?  

Selon les professionnels des neurosciences : “Des neurones qui s’excitent ensemble se lient entre eux.” Le neuropsychologue canadien Donald Hebb, spécialiste de l’apprentissage par association, a utilisé cette expression pour la première fois en 1949 pour décrire comment des voies dans le cerveau se forment et se renforcent par la répétition.

Ainsi, plus on répète une action, plus cela renforce le chemin neuronal, qui renforce donc l’activité. Plus on joue du piano, plus on conduit ou plus on apprend le japonais, plus cela devient naturel et quasi-automatique, car cela demande de moins en moins de réflexion et d’énergie. Cela est vrai pour tout ce que l’on apprend, mais pas uniquement. Ce phénomène d’aptitude croissante est valable également dans le domaine des habitudes émotionnelles, par exemple si l’on souhaite ne plus s’appesantir sur des souvenirs douloureux ou bien être moins touché par le stress lorsque l’on vit des situations tendues.

Pour créer de nouvelles habitudes, les neurosciences ont aussi découvert qu’il faut aller plus loin que simplement créer de nouveaux chemins neuronaux : il est également nécessaire de se défaire des anciennes habitudes ! C’est ce “nettoyage de printemps” dans le cerveau que l’on appelle l’élagage synaptique : un mécanisme biologique qui consiste en l’élimination importante de synapses, afin de permettre une meilleure utilisation du réseau synaptique et donc une meilleure efficacité du cerveau.

Développer de nouvelles habitudes, c’est un peu comme prendre soin du jardin (qui représente le cerveau) : on enlève les mauvaises herbes (= les habitudes que l’on souhaite abandonner) et on plante de nouvelles graines (= les nouvelles habitudes) que l’on va arroser régulièrement. Pour protéger ces graines et leur permettre de s’épanouir en de belles plantes, on peut utiliser des outils comme la pratique de la gratitude, la méditation ou l’EFT par exemple, afin de concentrer notre attention sur les graines à développer (et non plus sur les anciennes). Au fur et à mesure de la pratique, un cercle vertueux se met en place : plus on est reconnaissant et positif, et plus on l’est ! Serait-ce la clé du bonheur ?

Pour développer de bonnes habitudes et être plus positif dans la vie, l’EFT (“Emotional Freedom Technique”, ou “Technique de Libération Emotionnelle” en français) permet d’accélérer le processus, si besoin. De nombreux documents circulent sur internet, pour vous permettre de découvrir la technique et commencer à pratiquer par vous-même. Pour plus de facilité et d’efficacité, voyez un coach ou autre professionnel formé à l’ETF.

Et pour finir, méditons sur cette parole de sagesse attribuée à Sénèque : “La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe, c’est d’apprendre à danser sous la pluie.”

Share Button