Les apparences peuvent être trompeuses et bien loin de nous révéler la véritable personnalité ou les difficultés de celui/celle qui se tient en face de nous. Ce qui parfois peut mettre la qualité de la relation grandement en péril, avec maintes autres conséquences.

Qui se douterait que :

  • un grand bavard très sociable peut se sentir très seul et sans véritable ami,
  • une personne en apparence intransigeante peut éprouver un grand sentiment d’infériorité et d’insécurité dans sa vie,
  • celui qui critique à tout va peut souffrir d’un sentiment de frustration dû à un manque de progression professionnelle ou à des relations personnelles décevantes,
  • sous des airs enjoués et des rires très (trop ?) fréquents peut se cacher une personne triste et insatisfaite.

Il est dit qu’au 3ème siècle de notre ère, en Chine, le roi Ts’ao envoya son fil le prince T’ai apprendre l’art de régner auprès du grand maître Pan Ku. Dès son arrivée, le maître envoya ce nouvel élève seul dans la forêt Ming-Li avec pour mission d’y écouter les bruits. A son retour, le prince décrivit au maître ce qu’il avait entendu : “j’ai entendu tel et tel oiseau chanter, les grillons crisser, les abeilles bourdonner, le vent souffler, les feuilles et l’herbe bouger au vent”. Guère impressionné, le maître lui demanda de persévérer dans son écoute en restant dans la forêt toute une année ! Ainsi, pendant des jours et des nuits, le prince restait assis seul à l’écoute de la forêt, mais il n’y avait pas d’autres sons que ceux qu’il avait déjà entendu. Puis un matin, alors qu’il était assis en silence sous les arbres, il commença à discerner de faibles sonorités qu’il n’avait jamais perçues auparavant. Plus il tendait l’oreille, plus les sons devenaient clairs. Il se dit alors joyeusement que ce devaient être les fameux sons que le maître souhaitait qu’il entende. Il reprit donc le chemin du temple et partagea son expérience avec le maître : “en prêtant l’oreille encore plus attentivement, j’ai pu entendre le son des fleurs qui s’épanouissent, le son du soleil qui réchauffe la terre et le son des végétaux qui boivent la rosée du matin”. Le maître Pan Ku hocha de la tête en signe d’approbation. Il ajouta, “Entendre ce qui ne s’entend habituellement pas est une qualité indispensable pour être un bon dirigeant.”

Entendre au-delà de ce qui est aisément perceptible, voilà bien une admirable qualité à développer, en particulier quand on occupe un poste à  responsabilité, que l’on soit manager, chef d’entreprise, leader, père ou mère de famille.

Si l’on se fie aux mots prononcés par les personnes de notre entourage, qu’il soit personnel ou professionnel, on peut aisément passer à côté d’informations importantes et le regretter ensuite quand il est trop tard.
C’est par exemple la grosse surprise quand finalement :

  • le collègue refuse de coopérer sur le projet commun,
  • le N+1, d’ordinaire très calme, pique une grosse colère et fait tomber les sanctions,
  • le N-1 fait un burnout,
  • le conjoint quitte le domicile et demande le divorce,
  • l’un des enfants fait une fugue, etc.

Vous ne l’avez pas vu venir ; vous vous demandez comment cette personne a pu soudainement en venir là ? En fait, rien de bien soudain. C’est plutôt à chacun de nous d’observer les personnes de notre entourage et d’être attentif à tous les signes avant-coureurs (non-dits, langage non verbal, etc.). Ecouter vraiment l’autre, entendre ce qu’il ne dit pas, ses émotions, ses soucis, ses souffrances. Encore mieux, en supplément : prendre les devants et faire régulièrement le point, pour demander avec bienveillance à chacun de quoi il aurait besoin pour être plus heureux (au bureau ou à la maison, selon le cas).

Si vous ne l’avez jamais encore fait, il en grand temps de choisir un moment tranquille pour demander en tête-à-tête, par exemple au bureau “que pourrais-je faire pour que votre travail dans notre entreprise soit plus facile et plus agréable ?” ou à votre conjoint “comment pourrais-je te rendre la vie plus belle ?”
Ecoutez attentivement la réponse, convenez ensemble de ce que vous pourrez mettre effectivement en œuvre, et… faites-le ! Toute la procédure est ensuite à renouveler régulièrement (excès d’attention ne nuit pas)…

Si votre situation vous semble plus complexe et difficile à résoudre seul, l’option possible est de consulter un coach de vie Toulouse / coach professionnel Toulouse.

Share Button