Relations de couple - comment améliorer la communication dans le couple

Avez-vous déjà réalisé à quel point votre point de vue personnel n’était en aucun cas universel ? Alors, comment nous libérer de certains de nos conditionnements de pensée, et en quelque sorte élargir nos points de vue ?
Comme on le dit en PNL (Programmation Neuro-Linguistique), chacun a sa propre “vision du monde”, façonnée au fil du temps en fonction de son éducation, son mode de pensée, ses conditions matérielles, etc. Mais chaque “carte du monde” personnelle n’est évidemment pas LE “territoire” !

Chaque perspective individuelle sur la vie et ses réalités variées est bien-entendu limitée, comme l’exprime d’ailleurs cette histoire connue des cinq aveugles à la rencontre d’un éléphant pour la première fois de leur vie :

  • l’aveugle positionné près de la trompe ondulante de l’éléphant la touche attentivement et dit : “un éléphant, c’est comme un grand serpent”,
  • le deuxième touche une patte de l’animal et affirme : “non, un éléphant, c’est comme une colonne de temple”,
  • le troisième, grimpé sur une échelle, touche le flanc de l’animal et témoigne : “à mon avis, un éléphant est un mur rugueux”,
  • le quatrième, saisissant l’une des oreilles du pachyderme, assure plutôt : “un éléphant est, d’après moi, exactement comme un grand éventail”,
  • quant au cinquième, en touchant l’une des défenses, il contredit chacun de ses compagnons : “vous avez tous faux, moi je vous le dis en vérité, un éléphant est comme une lance”.

De façon similaire, nous avons tendance à penser que notre vérité, souvent issue de nos expériences personnelles, est LA vérité. Le problème, c’est que nous risquons de faire des hypothèses ou tirer des conclusions prétendument “universelles” seulement à partir de ce que notre cerveau a concocté après l’observation via nos cinq sens limités. Comment ne pas tomber dans le piège de la généralisation abusive et, au contraire, penser beaucoup plus librement, avec l’esprit ouvert propice à la découverte et à la créativité ?

Qui n’a jamais conclu hâtivement, en rencontrant une personne pour la première fois, qu’elle était exactement comme ci et comme ça, seulement après avoir estimé son âge, jaugé son apparence physique ou lu à peine quelques lignes de son CV ?

Pour se rapprocher d’une vérité plus substantielle, il est nécessaire de prendre son temps et de rassembler plusieurs observations et perspectives.

La prochaine fois que vous serez en désaccord avec quelqu’un, essayez d’imaginer que peut-être, vous détenez chacun un aspect de la vérité, comme les deux faces d’une pièce de monnaie. La vérité peut être multiple. Ouvrons-nous à l’expérience des autres, pour mieux comprendre leur propre point de vue, et donc avoir une vision bien plus élargie de la réalité globale !

D’ailleurs, une vérité nouvelle ou plus juste peut toujours émerger de la mise en commun des perceptions individuelles. C’est le principe de la collaboration générative, source de puissance créative grâce à l’intelligence collective.

Share Button