conflits entre deux personnes

Dans le couple, on est rarement d’accord sur tout, c’est le moins que l’on puisse dire. Alors, parfois on boude ou on s’énerve, et cela n’arrange rien…

Prenons un exemple :

A la maison, vous êtes submergé(e) par les tâches ménagères, et malgré vos demandes appuyées de coopération, votre cher(chère) et tendre ne participe toujours pas ? Cela vous semble injuste, et soit vous désespérez, soit vous commencez à voir très très rouge ?

La Communication Non Violente – l’un des outils que j’utilise fréquemment à votre service lors des séances de coaching – propose d’écouter (ou d’imaginer) les besoins sous-jacents de l’autre, plutôt que d’entendre une critique, même si l’expression agressive semble bien nous viser.  En fait, s’il/elle me reproche quelque chose, cela signifie qu’il/elle a un besoin qui n’est pas satisfait. Donc, même s’il parle de mes défauts, en fait il parle de lui, de ses contrariétés. La CNV propose ainsi de s’attacher plus au fond qu’à la forme, et de l’exprimer avec respect, tant pour soi que pour l’autre. Après avoir écouté et formulé nos sentiments et besoins personnels respectifs, il est plus aisé de trouver une solution bienveillante qui convienne aux deux parties. Entendons par besoins : besoin d’autonomie, de solitude, de repos, d’affection, d’estime de soi, d’accomplissement, de stimulation, de confort, d’appréciation, de sécurité, d’honnêteté, d’intimité, de considération, d’harmonie, de soutien, etc. Cette liste n’est pas exhaustive.

Pour en revenir à l’exemple du partage des tâches ménagères, vous pouvez très bien choisir d’exprimer votre besoin de vivre dans une maison propre, votre besoin d’équité dans la répartition des devoirs familiaux et votre besoin d’une heure de repos le soir après une journée de travail.

Soyez ensuite précis dans votre demande et votre proposition de stratégie commune !

Une fois que le “contrat” est accepté de part et d’autre, reste ensuite à vous y tenir fermement, sans culpabiliser ni faire marche arrière, sans quoi tous vos efforts seraient vain… Ainsi, si vous avez d’un commun accord décidé que vous cuisineriez le soir à tour de rôle, et qu’il n’a pas l’air décidé de se mettre aux fourneaux alors que c’est son tour aujourd’hui, chacun pourra gaiement s’organiser à sa guise pour finir des restes ou se tartiner un sandwich, mais en aucun cas vous ne céderez à l’appel du tablier de cuisine. Petit à petit, chacun apprendra à honorer ses responsabilités.

Bien entendu, les résultats ne seront pas forcément miraculeux immédiatement. La CNV demande de la pratique, mais pour qui est décidé à apprendre en étant bien accompagné, les résultats finiront la plupart du temps par être vraiment au rendez-vous. Et c’est très agréable !

Pour étudier votre cas particulier et envisager ensemble des solutions pratiques à vos conflits de couple, pensez au coaching, en séances individuelles ou à deux (en couple).

Share Button