Coaching pour développer la volonté - Tenir ses bonnes résolutions pour la nouvelle année

Tout d’abord, connaissez-vous la différence entre estime de soi, confiance en soi, et affirmation de soi ?
L’estime de soi concerne la valeur intrinsèque que l’on s’accorde, “ce que je suis”. La confiance en soi, c’est croire en sa propre capacité à agir, c’est “ce que je peux faire”. Tandis que l’affirmation de soi permet de se positionner par rapport aux autres, par exemple pour donner son avis, poser un cadre et des limites, faire valoir ses droits, etc. C’est aussi ce que l’on appelle l’assertivité.
Ces trois aspects peuvent aller de pair, mais pas forcément. Par exemple, une personne peut très bien avoir une faible estime d’elle-même et pourtant s’affirmer avec force dans un groupe ou donner son avis à tout bout de champ. Ou inversement.

Curieusement, l’estime de soi et la confiance en soi ne sont pas forcément liées aux capacités réelles de l’individu ; elles sont même souvent inversement proportionnelles ! En effet, différentes études menées par des psychologues, en particulier celle des chercheurs Dunning et Kruger, montrent que plus une personne est cultivée et dotée de qualités intellectuelles, plus elle doute qu’elle en dispose. Peut-être parce qu’elle est vraiment à même de comprendre à quel point elle ne maîtrise qu’une petite partie de l’immense étendue des connaissances. Ce qui peut avoir un impact négatif. Et au contraire, si l’individu n’a pas cette capacité à comprendre la finitude de ses savoirs et compétences, il aura tendance à se surestimer. L’ignorant ignore sa propre ignorance.

Chers lecteurs, vous pouvez donc déculpabiliser tranquillement… Si vous avez un manque d’estime de vous ou un manque de confiance en vous, rassurez-vous, c’est vraisemblablement parce que vous avez vraiment des qualités (que vous n’êtes pas encore capable d’estimer à leur juste valeur). Un petit travail en coaching vous permettra de détricoter les schémas ancrés jusqu’à présent, afin de libérer votre potentiel.

Pour finir, j’aimerais évoquer un autre cas, celui des personnes qui pensent qu’avoir une faible estime de soi ou peu de confiance en soi est bon pour développer l’humilité. L’humilité est certes une qualité désormais reconnue comme étant bienvenue pour le fonctionnement optimal d’un groupe, et indispensable pour devenir un vrai manager. Pour autant, et peut-être cela vous surprendra-t-il, l’humilité véritable se construit sur une bonne estime de soi et confiance en soi ; et non pas le contraire.
Comme l’écrivit C. S. Lewis, « L’humilité ne signifie pas avoir une moins bonne opinion de soi mais moins penser à soi ».

Il est donc doublement avantageux de travailler ensemble sur des thématiques telles que : comme développer la confiance en soi, comment avoir une meilleure estime de soi, comment mieux s’affirmer dans un groupe ou en société, etc.

 

Share Button